top of page

Coaching professionnel : Le guide ultime pour performer sans s'épuiser en 2022

Coach de vie, coaching sportif, en entreprise, en reconversion, en bilan de compétences, business coach, coach professionnel, coach exécutif, coachs de personnes …

On entend parler de coaching partout, à toutes les sauces et ça devient difficile de savoir concrètement ce que c’est...


T'es pas de mon avis?


Alors, dans cet article, on va remettre l'église au milieu du village et décortiquer ensemble ce qu'est le coaching professionnel et ce que ce n'est pas.


Prêt?


Sommaire


Mais c'est quoi réellement le coaching professionnel ?

La Fédération internationale de coaching (ICF) définit le coaching comme “un partenariat dans un processus stimulant et créatif qui inspire une personne à maximiser son potentiel personnel et professionnel. Le processus de coaching libère souvent des sources d'imagination, de productivité et de leadership jusque-là inexploitées.”


En coaching, on se focalise sur le "Comment y arriver ?" plutôt que sur le "Pourquoi ça fonctionne pas ?", on met de côté les erreurs, les échecs et à la poubelle le jugement et le blâme.


La personne coachée est maître de ses choix et décisions. Elle se responsabilise, ce qui augmente la confiance en soi, l'estime de soi, la motivation personnelle, l'engagement et le développement personnel.


Travailler avec un coach, c'est s'engager sur la voie d'un plus grand kiff de vie professionnelle et de développement personnel, quoi :-)


Les différences entre coaching de vie et coaching professionnel

Avant de démarrer et d'empoigner le sujet par les cornes, on va reposer les bases des différences entre coaching de vie et coaching professionnel.


Coaching de vie

C'est un accompagnement de particulier pour atteindre des objectifs personnels éloignés des objectifs professionnels ou organisationnels en fonction de ton envie et besoin.


Coaching professionnel

Le coaching professionnel ou business coaching, c'est un accompagnement destiné aux employés, managers, cadres, dirigeants d'une entreprise ou des indépendants pour atteindre des objectifs professionnels et maximiser leur niveau de performance au travail.


Pourquoi se faire coacher ?

Le coaching professionnel c'est clairement un investissement en temps, en argent et en changements, mais est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?


Bon, tu l'auras sans doute deviné : ma réponse est OUI, absolument !

Si le coaching n'apporterait rien de concret, aucune entreprise ne l’utiliserait.


Et non, on ne fait pas appel à un coach professionnel uniquement quand ça ne va pas :-)

Viens, je t'emmène.



Pourquoi se faire coacher quand on est indépendant ?

  • Avoir un espace sécurisé et bienveillant pour tout déposer et ne plus se sentir seul

  • Trouver un rythme pour une harmonie entre vie privée, professionnelle et sociale

  • Dynamiser son business, améliorer sa visibilité et/ou trouver de nouveaux clients

  • Optimiser sa gestion du temps, des priorités et de l'énergie

  • Gagner en confiance et estime de soi et/ou développer son leadership

  • Prendre du recul sur son business et/ou élaborer une stratégie à long terme

  • Gérer ses projets sans prise de tête

En résumé, tu es indépendant et tu souhaites prendre soin de toi et booster ton business ?

Tu es au bon endroit, le coaching professionnel est fait pour toi !





Pourquoi faire appel à du coaching professionnel en entreprise ?

Les statistiques le prouvent ! Les personnes qui bénéficient de coaching sont plus productives, plus engagées que les autres et les effets bénéfiques se font ressentir dans toute l'entreprise grâce à l'effet ricochet.


Sans parler de la communication interne, du moral, des liens entre-eux, de la rétention des talents, ... L’effet cumulé de tous ces facteurs améliore clairement l'efficience globale.


Toi, dirigeant, cadre, manager et responsable RH, entreprise, tu as enfin trouvé une nouvelle façon d'accompagner le changement et le collaborateur dans sa vie en entreprise sans forcément passer par un bilan de compétences ou une formation professionnelle !


Tu en doutes encore ?

Allez, je te dévoile ici quelques raisons inéluctables de faire appel au coaching en entreprise :

  • Améliorer la performance des équipes et des collaborateurs

  • Améliorer la qualité de vie et le bien-être au travail

  • Accompagner la prise de poste de cadre/manager

  • Accompagner les collaborateurs dans le changement au sein de l'entreprise

  • Aider les employés à apprendre et comprendre leur fonctionnement pour faire face au stress et aux aléas

  • Améliorer la communication au sein de l'entreprise

  • Gérer son temps et son énergie

  • Augmenter la motivation

  • Retrouver du sens au travail

  • Gérer les conflits au travail

  • Le coaching pour remplacer le bilan de compétences

  • Questionner son esprit critique et son point de vue.

  • Développer la confiance, la connaissance et l'estime de soi

  • Favoriser l'efficacité personnelle

  • S'affirmer, oser dire non

  • Avoir toutes les cartes en main pour prendre la décision utile et juste

  • Développer un esprit de gestion de projet

Et ... je pourrais continuer cette liste encore longtemps, mais ça serait trop long à lire, donc je vais m'arrêter là. PS : le coaching professionnel reste confidentiel, ce qui est dit en séance reste en séance, même si c'est l'entreprise qui paie.





Les bénéfices du coaching

C'est indéniable, l'entreprise a clairement tout à gagner à faire bénéficier d'un coaching à ses employés pour créer du bien-être, de l'engagement et de la performance au travail.


Tu veux une preuve ? Je te laisse lire cette étude de l’université de Warwick, qui dit que la productivité augmente de 12 % avec le bien-être au travail.


Pas encore convaincu ?


Le retour sur investissement (ROI) financier du coaching

Plusieurs études ont été publiées pour essayer, et je dis bien essayer, de calculer le ROI du coaching, elles avancent toutes des chiffres astronomiques et tellement différents les uns des autres :

  • Dans le livre Le guide du coaching au service de la performance, ils parlent de 800% de retour sur investissement selon leur méthodologie de calcul !

  • Une étude conduite par MetrixGlobal LLC a estimé un ROI de 529% grâce au coaching.

  • 88% des managers estiment que le coaching les aide à atteindre leurs objectifs (BlessingWhite Consulting, 2016)

  • 86% des entreprises estiment que le coaching apporte des éléments pratiques, réalistes et applicables et que cela les aide à “identifier des comportements spécifiques qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs.” ICF

Les limites de la mesure du retour sur investissement

Bon, c'est bien joli tous ces chiffres, mais est-ce qu'on peut réellement appliquer les méthodes de calcul traditionnelles au coaching ?


Comme le note Anthony Grant ( pionnier clé de la psychologie du coaching et des approches de coaching fondées sur des preuves) dans un article de Coaching : An International Journal of Theory, Research and Practice, il est très difficile de déterminer clairement « dans quelle mesure les revenus peuvent être attribués au travail réel du coaché et dans quelle mesure ce travail a été renforcé par le coaching.


Il nous propose un modèle basé sur l'engagement et le bien-être au travail.

Deux variables importantes pour le coaching professionnel !


On fonctionne mieux quand on est en bonne santé mentale et engagé dans nos activités professionnelles ...


Étant donné que le retour sur investissement financier peut être considéré comme une mesure peu fiable du résultat du coaching professionnel, quel pourrait être un moyen plus approprié d'évaluer le succès du coaching organisationnel ?


Le modèle de bien-être et d'engagement au travail - WBEF


Le bien-être au travail, c'est plus que l'absence de maladie mentale et ça implique des niveaux élevés d'un certain nombre de facettes du bien-être psychologique, y compris l'acceptation de soi, le but dans la vie, les relations positives avec les autres, la maîtrise de l'environnement et l'autonomie (Ryff & Keyes, 1995).


Le bien-être au travail, c'est plus que l'absence de maladie mentale.

Les personnes dont le bien-être est "élevé" sont désignées comme épanouies dans la vie.

Celles dont le bien-être est "bas" sont désignées comme languissantes.


Quant à l'engagement au travail des employés, le contraire positif de l’épuisement professionnel, c'est un état de haute énergie, une forte implication et un fort engagement envers la performance professionnelle. (Maslach & Goldberg, 1998).


L'engagement au travail, c'est le contraire positif de l’épuisement professionnel.
Modèle de bien-être et d'engagement au travail
WBEF - Wellbeing and engagement framework - traduction de moi 🤣 🤪

Bon, pis ça donne quoi dans la vraie vie ?


1. Il kiffe et est à fond dans son job

Christophe est épanoui, pleinement impliqué dans son job, et il connait et comprend le sens et l’importance de son travail.

Il apprécie les relations positives avec ses autres collègues.

Il sait qu'il a le soutien nécessaire en cas de coup dur et sait demander de l'aide.


Dans le cas d'un coaching professionnel, cette zone pourrait être la cible.


2. Il kiffe mais est désengagé

Jacqueline est heureuse dans son job mais sans vraiment être engagée.

Elle est physiquement et émotionnellement là, mais pas vraiment active envers l'entreprise.


Avec le temps, Jacqueline pourrait devenir de plus en plus cynique et glisser gentiment vers les zones 3 et/ou 4.


Dans le cas d'un coaching professionnel, on pourrait l'accompagner pour re-trouver du sens au travail, dans ce qu'elle fait.


3. Il va pas fort mais il est encore engagé

Sébastien va pas fort mais sans ressentir de détresse et d'angoisse.

Il a envie de s'engager envers son entreprise, mais il n'a pas d'énergie ou de résilience pour y arriver.


Dans ce contexte, le coaching professionnel est une stratégie efficace pour l'accompagner à évoluer vers la zone 1.


4. Il est en détresse et désengagé

Charly ressent de l’angoisse et/ou du stress (burn-out potentiel, dépression, etc.). Il a un très faible niveau d'engagement et a des symptômes d'épuisement professionnel, des niveaux élevés de cynisme et d'épuisement physique et mental.


Étant donné son état psychologique, un suivi médical est fortement conseillé.

En accord avec le psychologue, il pourrait bénéficier d'un coaching.


En résumé

On peut l'utiliser aussi comme un outil de diagnostique pour déterminer si une démarche de coaching serait bénéfique pour un employé. On peut aussi déterminer l'objectif du coaching comme par exemple : réduire le stress, augmenter le bien-être au travail ou l’engagement des employés grâce à lui.


Ce modèle permet d'apporter des informations importantes sur la santé de l'entreprise et permet de catégoriser par exemple les départements ou les personnes si elles sont dans les zones 1-2 ou 3-4.


Le coaching professionnel appliqués à différents métiers

Coaching en bien-être et sécurité au travail

Cette approche du coaching vise à améliorer les résultats en matière de bien-être et de sécurité au travail, avec des compétences de coaching. Mais pas devenir coach à part entière !


Ben oui, dans ce domaine, on ne peut pas se contenter d'encourager le travailleur en espérant qu'il fasse le bon choix, on parle quand même de sa sécurité et de sa vie !


L'intérêt de cette démarche, c'est d'amener les collaborateurs à respecter certains comportements sécuritaires, pour atteindre l'objectif de zéro accident/blessure et de les encourager, les motiver, les persuader, communiquer efficacement avec eux.


On passe donc d'une culture où les collaborateurs appliquent les règles de sécurité (qu'ils ne comprennent pas forcément) lorsque leur chef ou le spécialiste en sécurité au travail et protection de la santé est là. (Que celui qui n'a jamais vu cette situation m'écrive sur le champ!)


À une culture de pleine confiance dans le potentiel du travailleur, en le guidant de manière autonome pour :

  • Changer sa vision (souvent indifférente) de la santé et sécurité au travail

  • Reconnaître les risques de son travail et être capable de faire des choix utiles et justes pour lui et avec les autres

  • Communiquer et collaborer pour pouvoir maintenir la sécurité dans l'entreprise

  • Anticiper et prévoir les dangers et adopter des stratégies de prévention


Coaching et Lean management

Le coaching permet de mettre de l'empathie, du cœur et de la raison d'être au centre du Lean management pour accompagner les équipes vers l’amélioration continue et les aider dans la résolution des problèmes (grâce entre autre au PDCA).


Le coaching au service de la réussite d'équipe

Le but de ce coaching est de créer une prise de conscience collective, de faire émerger un sentiment de co-responsabilité et d'alignement au sein de l'équipe.


Le manager-coach ou leader coach

Des études menées par Hay Group et d'autres instituts démontrent que le comportement de leadership compte jusqu'à 30% dans les performances finales !

Les leaders sont donc les gardiens de la performance.

Et si on leur donnait toutes les cartes en mains pour le faire ?


Ici, il n'est pas question que le leader devienne coach, mais plutôt qu'il intègre une culture de coaching dans ses journées, en adoptant dans sa manière de communiquer et de diriger une posture de coaching pour accompagner ses collaborateurs dans le développement de leurs compétences, dans la découverte de leurs propres solutions et façons de faire.


En d'autres termes, il arrête d'éteindre des petits feux partout, il peut enfin faire le job pour lequel il est payé et en plus de ça il permet de développer les compétences et la confiance en soi de ses collaborateurs !


Qu'est-ce que le coach n'est pas ?

Le coach, n'est pas psy.

Il n'est (généralement) pas formé pour traiter des problèmes d'ordre psychologique.


Le coach n'est pas consultant.

Il ne te donnera pas de conseils.


Le coach n'est pas formateur.

Il ne t'apprendra pas comment faire.


Le coach n'est pas décideur.

Il ne décidera pas pour toi.


Le coach n'est pas mentor.

Il ne t'expliquera pas comment lui a fait.


Le coach n'est pas médium.

Il ne devine ni le futur, ni le présent, ni le passé.


Le coach n'est pas gourou.

Il ne détient pas la vérité.


Si tu veux voir des exemples concrets et mis en pratique, je t'invite à lire cet article de blog : Coaching, mentoring, consulting, théraping (jeu de mot 🤪 je parle bien de mentorat et de thérapie), on s'y perd !


Comment choisir ton coach ?

Demande autour de toi

Tes amis ou collègues ont peut-être déjà bénéficié de coaching ?

Demande leur ce qu'ils en ont pensé, qu'est-ce qui était important et si ils ont peut-être quelqu'un à te recommander.


Choisis en fonction de tes besoins et de ton feeling

Tu veux améliorer ta gestion de projet et trouver des outils qui te permettront également de le faire ? C'est aussi à prendre en compte lors de tes recherches. Certains coachs, comme moi, proposent des accompagnements mélangeant le coaching et le consulting.


Informe-toi sur les formations et certifications

Bon ok, c'est bien joli les papiers, mais ça ne te dira jamais si un coach est "bon" ou pas, tu vas devoir aussi faire confiance à ton feeling.


Par contre, c'est une intéressant pour toi de savoir qu'il a une formation professionnelle de base et surtout qu'il connait l'éthique et la déontologie du métier.


Ben oui, je te rappelle quand même qu'il travaille majoritairement avec des êtres humains.

Et si en plus de ça, il se fait superviser, jackpot !


Et le budget dans tout ça ?

Et oui, l'argent, il faut aussi en parler.

Il y a de tout dans l'industrie du coaching !

Les séances peuvent passer de 150 CHF (tarif moyen selon l'ICF) la séance à plus de 10'000 CHF la séance en fonction de l'expérience et de la notoriété du coach.


Donc à toi de voir en fonction de ton budget et de tes envies.


Le lieu ?

Est-ce que tu veux travailler avec des coachs en Suisse, en Suisse romande, à l'international ?


Est-ce qu'il se fait superviser?

Je le redis, mais c'est un point important selon moi !


Tu as tout intérêt à ce qu'il se fasse superviser !

  • les gestes professionnels, posture, déontologie, éthique, processus, ... : j'apprends et j'ajuste mes gestes professionnels

  • Les situations professionnelles, prise de distance : je prends du recul sur la situation que mon client vit

  • Le positionnement et identité professionnelle : je travaille sur moi et en moi

Alors, avant de choisir un coach, mieux vaut être au clair sur tes attentes et tes besoins. La personne en face de toi n’aura jamais toutes les réponses à tes questionnements - si c’était le cas, ce serait inquiétant - mais elle possède les outils et techniques pour t'aider à les trouver.


Conclusion

Plusieurs études et recherches démontrent bien que le coaching professionnel peut aider le monde du travail à performer sans épuiser leur ressource principale : l'humain.


Les coûts liés à l’absentéisme, au présentéisme, à la non-formation des managers, au remplacement d’un employé, à la perte de revenus générée par la diminution du rendement, l’impact sur l’image de marque, etc. En fait, cet aspect est assez important et il sera abordé lors d’une prochaine chronique sont à prendre en compte et le coaching professionnel peut être un véritable atout.


Alors, imaginons maintenant que grâce au coaching, les employés à tous les niveaux de l’organisation se développent et chemine gentiment vers la zone 1.

Que le niveau d’engagement et de mobilisation augmente.


Quid du retour sur investissement du coaching ?


Il est d’abord clairement humain pour ensuite être financier, mais surtout, surtout, son impact est durable et influence positivement les performances.


Et parce que le job, c'est pas fait pour se faire ch*er ou s'épuiser, autant se faire coacher !


Tu veux en savoir plus sur mes accompagnements ?





Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page